Le jardin du Luxembourg

L

Dans le jardin du Luxembourg,
Sous le regard lointain des reines,
Les enfants jouent comme toujours.
Nerval, Paul Fort, Carco, Verlaine,
Où sont vos silhouettes blêmes ?

Sous les marronniers aux bras gourds,
On entend couler la semaine
Sans que, là-bas, du haut des tours,
Paris de rien se ressouvienne.

Même s’ils étaient couverts d’or,
Ici, tous les absents ont tort.
Pourtant, toujours on se promène,
Toujours le ciel parle d’amour
Aux pigeons tournant dans le jour.

Maurice Carême (1899-1978)
(in « Sac au dos », édition L’Âge d’Homme, 2015)

pour en savoir plus sur l’auteur, cliquez ici

pour en savoir plus sur le recueil « Sac au dos », cliquez

 

 

 

 

 

Add Comment