Latest Poems

Ignorance

I

Je t’aime d’un amourque nulle intelligencene pourrait exprimer.Et si j’en dénombraistoutes les qualités,mon énumérationn’aurait jamais de fin.
Et la limite extrêmede ma plus grande science,consiste à reconnaîtreen cet amour profondqu’il me faut renoncerà comprendre le finmot de son existence (180)
Abou-Ishaq Al-Housri

Extrait du livre : La Poésie arabe des origines à nos jours Réné R. Khawa

Paroles sur la dune.

P

Maintenant que mon temps décroît comme un flambeau, Que mes tâches sont terminées ; Maintenant que voici que je touche au tombeau Par les deuils et par les années, Et qu’au fond de ce ciel que mon essor rêva, Je vois fuir, vers l’ombre entraînées, Comme le tourbillon du passé qui s’en va, Tant de belles heures sonnées ; Maintenant que je dis : – Un jour, nous triomphons ; Le lendemain, tout...

LE PEUPLIER

L

Le temps est-il ce peuplierQue j’interroge à ma fenêtre ?comme moi, il a ses saisons,Ses songes renaissantD’une mémoire paysanne,mais sa durée est compromisePar les tempêtes enivréesQue lui réservent les automnes.A quelle altitude célestePortera-t-il le poids de ses années ? A mon réveil je le salue :Il me répondPar une danse dans le vent.Je lui propose un long voyageDans la campagne...

What Do We Plant?

W

What do we plant when we plant the tree? We plant the ship, which will cross the sea. We plant the mast to carry the sails; We plant the planks to withstand the gales – The keel, the keelson, the beam, the knee; We plant the ship when we plant the tree. What do we plant when we plant the tree? We plant the houses for you and me. We plant the rafters, the shingles, the floors, We plant the...

Même quand nous dormons

M

Même quand nous dormons nous veillons l’un sur l’autreEt cet amour plus lourd que le fruit mûr d’un lacSans rire et sans pleurer dure depuis toujoursUn jour après un jour une nuit après nous.

(Derniers Poèmes d’amour)

Paul Eluard 14 December (1895 –  1952)

Renouveau

R

Le printemps maladif a chassé tristement L’hiver, saison de l’art serein, l’hiver lucide, Et, dans mon être à qui le sang morne préside L’impuissance s’étire en un long bâillement. Des crépuscules blancs tiédissent sous mon crâne Qu’un cercle de fer serre ainsi qu’un vieux tombeau Et triste, j’erre après un rêve vague et beau, Par les champs où la sève immense se pavane Puis je tombe énervé de...

The Wind Whistles

T

The wind whistles on all sides, Scrapes the wood, breaks the branches! With all the force of its flight Sweeping across, rushing over the world. Whistling a song – to the horizon! About the courageous fighter who fights For his whole life For an idea, for his principles. May this hope always follow him: That, when death overcomes him, New fighters will appear Take up his flag, Whistling a song...

Ma seule amour…

M

Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse,Puisqu’il me faut loin de vous demeurer,Je n’ai plus rien, à me réconforter,Qu’un souvenir pour retenir liesse. En alléguant, par Espoir, ma détresse,Me conviendra le temps ainsi passer,Ma seule amour, ma joie et ma maîtresse,Puisqu’il me faut loin de vous demeurer. Car mon coeur las, bien garni de tristesse,S’en est voulu...

To Spring

T

O THOU with dewy locks, who lookest down Thro’ the clear windows of the morning, turn Thine angel eyes upon our western isle, Which in full choir hails thy approach, O Spring! The hills tell each other, and the list’ning Valleys hear; all our longing eyes are turnèd Up to thy bright pavilions: issue forth, And let thy holy feet visit our clime. Come o’er the eastern hills, and let our winds Kiss...

Premier chagrin

P

Le bassin est uni : sur son onde limpidePas un souffle de vent ne soulève une ride ;Au lever du soleil, chaque flot argentéCourt, par un autre flot sans cesse reflété ;Il répète ses fleurs, comme un miroir fidèle ;Mais la pointe des joncs sur la rive a tremblé…Près du bord, qu’elle rase, a crié l’hirondelle…Et l’azur du lac s’est troublé ! Au sein du bois...