CategoryVictor Hugo

A ma fille

A

O mon enfant, tu vois, je me soumets.Fais comme moi : vis du monde éloignée ;Heureuse ? non ; triomphante ? jamais.— Résignée ! — Sois bonne et douce, et lève un front pieux.Comme le jour dans les cieux met sa flamme,Toi, mon enfant, dans l’azur de tes yeuxMets ton âme ! Nul n’est heureux et nul n’est triomphant.L’heure est pour tous une chose incomplète...

A une femme

A

Enfant ! si j’étais roi, je donnerais l’empire,Et mon char, et mon sceptre, et mon peuple à genouxEt ma couronne d’or, et mes bains de porphyre,Et mes flottes, à qui la mer ne peut suffire,Pour un regard de vous ! Si j’étais Dieu, la terre et l’air avec les ondes,Les anges, les démons courbés devant ma loi,Et le profond chaos aux entrailles fécondes,L’éternité...