Sommeil…

S

Ministre du repos, Sommeil, pere des songes,
Pourquoi t’a-t’on nommé l’image de la mort ?
Que ces faiseurs de vers t’ont jadis fait de tort,
De le persuader avecques leurs mensonges !

Faut-il pas confesser qu’en l’aise où tu nous plonges
Nos esprits sont ravis par un si doux transport
Qu’au lieu de raccourcir à la fureur du sort
Les plaisirs de nos jours, Sommeil, tu les allonges.

Dans ce petit moment, ô songes ravissans,
Qu’Amour vous a permis d’entretenir mes sens,
J’ay tenu dans mon lict Elise toute nue.

Sommeil, ceux qui t’ont faict l’image du trespas,
Quand ils ont peint la mort, ils ne l’ont point cogneue,
Car vrayment son pourtraict ne lui ressemble pas.

Théophile de Viau (1590-1626)
– – –
( source: “Théophile, Oeuvres poétiques”, texte choisi et établi par Louis-Raymond Lefèvre, Classiques Garnier, 1926 )
– – –
pour en savoir plus sur l’auteur, cliquez ici

Add Comment