Categoryspleen

L’HORLOGE

L

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,Dont le doigt nous menace et nous dit : ” Souviens-toi !Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroiSe planteront bientôt comme dans une cible, Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizonAinsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;Chaque instant te dévore un morceau du déliceA chaque homme accordé pour toute sa saison...

SPLEEN

S

Ah ! quel voyage nous allons faireMon âme et moi, quel lent voyage Et quel pays nous allons voirQuel long pays, pays d’ennui. Ah ! d’être assez fourbu le soirPour revenir sans plus rien voir Et de mourir pendant la nuitMort de moi, mort de notre ennui. Hector Saint-Denys Garneau (1912-1943)– – –( in Regards et jeux dans l’espace – Poésies Complètes...