CategoryParis

VERS

V

Ecrits après une visite au Cimetière du Père-Lachaise Je suivais, tout pensif et sombre, ces alléesQue bordent de milliers de tristes mausolées,Rêvant l’éternité dont la tombe est le seuil ;Je voyais la nature elle-même être en deuil :Les feuilles des rameaux, par le froid détachées,Voltigeaient sur le sol, jaunes et desséchées.L’hiver venait, l’hiver et toutes ses rigueursQui glacent le...

A l’Arc de triomphe

A

Oh ! Paris est la cité mère ! Paris est le lieu solennelOù le tourbillon éphémère Tourne sur un centre éternel ! Paris ! feu sombre ou pure étoile ! Morne Isis couverte d’un voile ! Araignée à l’immense toile Où se prennent les nations ! Fontaine d’urnes obsédée ! Mamelle sans cesse inondéeOù pour se nourrir de l’idée Viennent les générations ! Quand Paris se met à...

Dans Paris…

D

Dans Paris, il y a une rue,dans cette rue, il y a une maison,Dans cette maison, il y a un escalier,Dans cet escalier, il y  a une chambre,Dans cette chambre, il y a une table,Sur cette table, il y a un tapis,Sur ce tapis, il y a une cage ; Dans cette cage, il y a un nid,Dans ce nid, il y a un œuf,Dans cet œuf, il y a un oiseau. L’oiseau renversa l’œuf,L’œuf renversa le nid,Le nid renversa la...

Sur Paris

S

Un amas confus de maisons,des crottes dans toutes les rues,Ponts, églises, palais, prisons,Boutiques bien ou mal pourvues ; Force gens noirs, blancs, roux, grisons,Des prudes, des filles perdues,Des meurtres et des trahisons,Des gens de plume aux mains crochues ; Maint poudré qui n’a point d’argent,Maint homme qui craint le sergent,Maint fanfaron qui toujours tremble, Pages, laquais...

De sa grande amie

D

Dedans Paris, ville jolie,Un jour, passant mélancolie,Je pris alliance nouvelleÀ la plus gaie demoiselleQui soit d’ici en Italie. D’honnêteté elle est saisie,Et crois (selon ma fantaisie)Qu’il n’en est guère de plus belleDedans Paris. Je ne la vous nommerai mie,Sinon que c’est ma grande amie ;Car l’alliance se fit tellePar un doux baiser que j’eus...