Archive2014

A un ange gardien

A

Mon rêve, par l’amour redevenu chrétien,T’évoque à ses côtés, ô doux ange gardien,Divin et pur esprit, compagnon invisibleQui veilles sur cette âme innocente et paisible !N’est-ce pas, beau soldat des phalanges de Dieu,Qui, pour la protéger, fais toujours, en tout lieu,Sur l’adorable enfant planer ton ombre ailée,Que ta chaste personne est moins immaculée,Que ton regard, reflet des immenses...

Elizir d’Amor

E

Tu ne me veux pas en rêve,Tu m’auras en cauchemar !T’écorchant au vif, sans trêve,– Pour moi.., pour l’amour de l’art. – Ouvre : je passerai vite,Les nuits sont courtes, l’été…Mais ma musique est maudite,Maudite en l’éternité ! J’assourdirai les recluses,Ereintant à coups de pieux,Les Neuf et les autres Muses…Et qui n’en iront que mieux !… Répéterai tous mes rôlesBorgnes – et...

À l’éternel amour

À

Ô mer, ô mer immense et triste, qui déroules,Sous les regards mouillés de ces millions d’étoiles,Les longs gémissements de tes millions de houles,Lorsque dans ton élan vers le ciel tu t’écroules ; Ô ciel, ô ciel immense et triste, qui dévoiles,Sur les gémissements de ces millions de houles,Les regards pleins de pleurs de tes millions d’étoiles,Quand l’air ne cache point la...

Chagrin

C

Usez moins avec moi du droit de tout charmer ;Vous me perdrez bientôt si vous n’y prenez garde.J’aime bien a vous voir, quoi qu’enfin j’y hasarde ;Mais je n’aime pas bien qu’on me force d’aimer. Cependant mon repos a de quoi s’alarmer ;Je sens je ne sais quoi dès que je vous regarde ;Je souffre avec chagrin tout ce qui m’en retarde,Et c’est déjà sans doute un peu plus qu’estimer. Ne vous y...

A une chatte

A

Chatte blanche, chatte sans tache,Je te demande, dans ces vers,Quel secret dort dans tes yeux verts,Quel sarcasme sous ta moustache. Tu nous lorgnes, pensant tout basQue nos fronts pâles, que nos lèvresDéteintes en de folles fièvres,Que nos yeux creux ne valent pas Ton museau que ton nez termine,Rose comme un bouton de sein,Tes oreilles dont le dessinCouronne fièrement ta mine. Pourquoi cette...

Une louve je vis sous l’antre d’un rocher

U

Une louve je vis sous l’antre d’un rocherAllaitant deux bessons : je vis à sa mamelleMignardement jouer cette couple jumelle,Et d’un col allongé la louve les lécher. Je la vis hors de là sa pâture chercher,Et courant par les champs, d’une fureur nouvelleEnsanglanter la dent et la patte cruelleSur les menus troupeaux pour sa soif étancher. Je vis mille veneurs descendre des montagnesQui bornent...

L’enfant au miroir

L

(A Mlle Emilie Bascans) Si j’étais assez grande,Je voudrais voirL’effet de ma guirlandeDans le miroir.En montant sur la chaise,Je l’atteindrais ;Mais sans aide et sans aise,Je tomberais. La dame plus heureuse,Sans faire un pas,Sans quitter sa causeuse,De haut en bas,Dans une glace claire,Comme au hasard,Pour apprendre à se plaireJette un regard. Ah ! c’est bien incommodeD’avoir huit ans !Il faut...

Dit de la force de l’amour

D

Entre tous mes tourments entre la mort et moiEntre mon désespoir et la raison de vivreIl y a l’injustice et ce malheur des hommesQue je ne peux admettre il y a ma colère Il y a les maquis couleur de sang d’EspagneIl y a les maquis couleur du ciel de GrèceLe pain le sang le ciel et le droit à l’espoirPour tous les innocents qui haïssent le mal La lumière toujours est tout près de s’éteindreLa vie...

La terre est bleue

L

Les fous et les amoursElle sa bouche d’allianceTous les secrets tous les souriresEt quels vêtements d’indulgenceÀ la croire toute nue.
Les guêpes fleurissent vertL’aube se passe autour du couUn collier de fenêtresDes ailes couvrent les feuillesTu as toutes les joies solairesTout le soleil sur la terreSur les chemins de ta beauté.
Paul Eluard

Couleurs

C

Au-dessus de Parisla lune est violette.Elle devient jaunedans les villes mortes.Il y a une lune vertedans toutes les légendes.Lune de toile d’araignéeet de verrière brisée,et par-dessus les désertselle est profonde et sanglante.
Mais la lune blanche,la seule vraie lune,brille sur les calmescimetières de villages.
Federico Garcia Lorca (5 June 1898 – 19 August 1936)